Le contraste du Tech

Le contraste du tech

La photo a été prise en 2010 par moi-même lors d’un stage d’étude au Vietnam. Avec cette photo, je tiendrais à faire comprendre le mot « contraste » dans le sens figuratif. La photo montre une femme qui vend des fruits dans la rue, tout en utilisant un smartphone. La barre située devant la femme est un « đòn gánh», un outil utilisé pour porter les « quang ». Dans l’arrière-plan, on voit bien un distributeur de billets.

Avec cette photo, je tiendrais à faire comprendre le mot « contraste » dans le sens figuratif. La photo montre une femme qui vend des fruits dans la rue, tout en utilisant un smartphone. La barre située devant la femme est un « don ganh », un outil utilisé pour porter les « quang ». Dans l’arrière-plan, on voit bien un distributeur de billets. Les contrastes sont au cœur de cette photo. Le premier, et plus direct, est le contraste entre les outils qu’utilise la dame, la barre de bambou et le téléphone. Le premier est un outil qui est utilisé depuis des générations au Vietnam, tandis que le dernier est une invention du 21ème siècle. Ce premier contraste dévoile le deuxième, un contraste que tous les pays du Sud sont en train d’expérimenter : le contraste entre « l’ombre du passé », avec les moyens de production peu efficaces, basée sur le travail des petits commerçants et paysans locaux, avec un mode de vie plutôt tranquille, et « la lumière du futur », représentée par des outils modernes, fabriqués par des multinationales, impliquant des chaînes logistiques globalisées, qui permettent la communication instantanée, donc une vie rapide et connectée.

Ces contrastes ne sont en aucun cas une menace pour la population locale. Au contraire, c’est un signe d’optimisme. Malgré la nostalgie d’une vie tranquille du passé, on n’oublie pas que c’était aussi une vie dure, dans une société fermée et ultra-conservative. Dans les pays en voie de développement, il y a une véritable soif de progrès, de modernité et de connexion avec le reste du monde. Paradoxalement, c’est dans ces pays-là, comme le Vietnam, que les nouvelles technologies sont adaptées le plus rapidement. Comme montré sur la photo, la dame n’est pas triste, elle sourit. Un sourire portant bien l’espoir d’un futur lumineux.

Enfin, la scène de la photo est pour moi un message fort : l’avancement de la science et de la technologie pourrait apporter des bénéfices aux gens même dans les coins les plus obscurs du monde. La participation des chercheurs et ingénieurs à l’amélioration des conditions de vie des gens en difficulté n’est pas réservée seulement à ceux qui se déplacent sur place, mais aussi à ceux qui travaillent tous les jours dans les laboratoires.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s